Scratch, la Résidence qui déballe!

Quel est donc ce plic-ploc qu’on entend dans le Studio 68 ? Rassurez-vous, la toute nouvelle implantation de UP - Circus & Performing Arts à Molenbeek-Saint-Jean n’a aucun problème d’infiltrations ! En K-way & sous les parapluies, la Compagnie Scratch lance les premières bases de « Drache nationale », dans un des espaces de création du nouveau lieu. Aussi rafraîchissante qu’une pluie d’été, la fine équipe était parmi les premières à être accueillies en Résidence, en octobre dernier, au cœur du bouillonnant centre de création. «Des lieux comme ceux-ci sont précieux pour toutes les étapes du travail artistique», se réjouissent les Scratch. «On est heureux d’avoir un tel espace à Bruxelles». Et ils le prouvent, en œuvrant à un spectacle qui fait la nique à la morosité & jongle joyeusement sous la pluie belge.

Résidences 2021 #2_Drache Nationale_photo UP-Circus & Performing Arts - Mathilde Schockaert-13

Il en fallait bien une pour essuyer les plâtres : opération réussie pour la Compagnie Scratch, première équipe artistique à plonger en Résidence, en octobre dernier, au cœur des nouvelles installations de UP – Circus & Performing Arts à Molenbeek-Saint-Jean. Incubateur de projets, le lieu se dédie à tous les pôles qui constituent et nourrissent le Cirque actuel : formation, entraînements, laboratoires, programmations, et aussi – c’est même central – soutiens à la création, notamment par l’accueil d’Artistes & Compagnies en Résidence. À l’entame de leur Drache nationale, les Scratch s’y sont visiblement sentis comme des poissons… dans l’eau [bien sûr]. « Oui, on s’est tout de suite senti chez nous : le Studio 68 ressemble hyper fort à l’un des salles de l’ancien Catastrophe, par le miracle de la récup’. On a reconnu un des grands miroirs, le plancher « upcyclé » et même les bancs! », sourit l’équipe. « En même temps, le lieu est totalement différent : c’est beaucoup plus convivial, les salles de travail communiquent entre elles, on croise les autres artistes. C’est une ruche et c’est très inspirant ! »

 

 

Les jongleurs font de la résilience

Dans les valises de la Compagnie, une idée géniale : quand tout va mal, danse ! Comme tous les artistes [et comme la plupart des humains sur terre], Gaëlle Coppée, Denis Michiels & Tom Boccara – qui a rejoint le duo pour cette nouvelle aventure – ont bien dégusté pendant les deux confinements liés au Covid-19. Plutôt que de dépérir chacun chez soi, ils ont décidé de se consacrer à l’essentiel : « Créer ! », s’exclame le trio. « À un moment du confinement, l’une des seules choses permises pour les Artistes étaient de travailler en Résidence », rappelle Denis Michiels. « On a foncé ! ». Cette image de la résilience va même devenir le sujet de leur spectacle, qui trouvera son titre dans une expérience vécue à vélo par Gaëlle Coppée. Une expérience très belge : « Je pédalais en côte à Bruxelles, j’étais en retard et, évidemment, il s’est mis à pleuvoir », raconte la circassienne. « Tandis que je dégoulinais, une question m’est venue à l’esprit : comment positiver quand c’est la merde ? C’était aussi une métaphore assez simple de l’expérience collective que nous vivions avec la pandémie – et que nous vivons encore. Comment ne pas se laisser abattre alors que tout s’écroule ? ». Le spectacle avait son thème : la résilience par la joie ! Et il avait son titre : « Drache nationale ». Une spécialité belge qui a même les honneurs du dictionnaire. C’est dire si c’est sérieux.

Sous ses airs frondeurs, l’exploration artistique de la Compagnie Scratch a décidé de se baser sur ce qui fait l’essence de son aventure, débutée en 2013 avec T.N.T. : la jonglerie. Après SPLIT [2017] puis MOUSSE, qui s’en est allé faire un carton au dernier Festival d’Avignon, la Compagnie Scratch poursuit un travail resserré autour de quelques objets, dans un esprit de « less is more » (« moins, c’est plus »). « Comment faire beaucoup avec peu ? C’est la phrase qui nous guide », résume Gaëlle. « Comment faire avec l’imprévu ? », renchérit Tom. « Les cadres habituels étant ébranlés, on a cherché des façons de jouer, de se rencontrer, de continuer à faire lien. Cette idée du « peu » est hyper stimulante dans la création. On invente un monde à partir de rien, comme l’enfant crée en jouant. »

Comment danser sous la pluie ? Gaëlle, Denis & Tom, qui cheminent depuis longtemps ensemble en spectacles, en formations et en amitié, ont décidé de répondre à cette question par le cœur, porté par la conviction que c’est dans les relations humaines que se trouve une part de l’antidote. « Le spectacle est nourri et même fondé sur la joie de travailler ensemble », expliquent-ils. « Comme le clown, nous écrivons à partir de ceux que nous sommes vraiment. Cela crée un terreau fertile et ludique, un espace de lâcher-prise. Vivre cela et inviter le public à ce partage, ça donne du sens. » Les arts vivants sont ici un moyen de traverser l’impossible.

 

 

Un sacré équipage

La traversée se fera en bonne compagnie : parmi l’équipage de nos trois matelots, on trouve notamment un as du jonglage [Bram Dobbelaere, à la mise en scène], une clown-pédagogue [Christine Rossignol-Dallaire] et un circassien qui aime interroger les marges de son art [Gaël Santisteva, conseiller à la dramaturgie]. « On est bien entourés », se réjouit le trio. Ça tombe bien : les choses sérieuses commencent !

Après un laboratoire qui a permis de créer le vocabulaire du spectacle, la Résidence à UP – Circus & Performing Arts avait pour objectif de « passer à la création », c’est-à-dire de faire un premier tri dans la matière et de passer à l’étape « création ». « On se réjouit de continuer à travailler à UP, puisque nous allons notamment pouvoir bénéficier de la Black Box, cet espace entièrement équipé comme un théâtre. Un nouvel outil qui répond à un vrai besoin des compagnies. C’est chouette d’observer le développement de l’aventure ! » Ados, Gaëlle ou Tom usaient déjà leurs semelles aux « Glacières », l’ancienne implantation de UP. L’histoire continue à s’écrire, abreuvée de pluie et de soleil.

 

 

 

—-

 

La création de Drache nationale est prévue pour le printemps 2023

A voir @ UP – Circus & Performing Arts en avril 2023

Plus d’infos : https://lachouettediffusion.com/portfolio/drache-nationale/

UP - Circus & Performing Arts

UP cherche des étudiant.e.s en communication & en accueil – bar.

UP - Circus & Performing Arts

UP recherche des stagiaires en COMMUNICATION & DIFFUSION pour la 28e Saison [2022-2023].

UP - Circus & Performing Arts

UP, des équipements aux bras d’acier