Complètement accro ! [Témoignage de Julia]

Cours à l'essai Adultes & Seniors @ UP - © UP - Circus & Performing Arts - Mathilde Schockaert--14

Lors du séjour de notre Compagnie Circus I Love You à Bruxelles en novembre 2021 (6 semaines), j’ai eu la chance de découvrir plusieurs Cours du Soir pour Adultes proposés à UP -Circus & Performing Arts : Acro à Gogo, Acro Air Fun, Préparation PHY-Cirque, Equilibres & Acros statiques, Parkour. Ma tête a tourné dans tous les sens, entre les Saltos & les Equilibres, entre l’Air Track & les Trampolines...

Je m’appelle Julia, j’ai 30 ans. Je ne suis pas spécialement sportive, j’ai un dos capricieux, un équilibre douteux et j’ai le vertige. Je travaille pour une Compagnie suédoise, Circus I Love You, avec des Artistes de Cirque, des musicien-ne-s, des danseur-se-s. Je ne suis pas sur la Piste. Je travaille au bureau, à la production, devant mon ordinateur, assise sur une chaise, mon téléphone branché et ma to do list à cocher tous les jours. Je fais parfois du jogging et, de temps à autres, il m’arrive de suivre l’un ou l’autre cours de yoga ou d’escalade, mais jamais rien d’un niveau extraordinaire. J’ai toujours pensé qu’il fallait des années d’entraînements pour être une acrobate «de la mort qui tue». J’ai toujours cru que le «salto», c’était comme le dessin, qu’il fallait avoir des prédispositions, être déjà (sur)doué-e pour pouvoir le pratiquer. Pourtant, moi qui travaille avec des acrobates et des musicien-ne-s, moi qui les vois travailler et s’entraîner tous les jours, je devrais le savoir, il n’y a pas de magie, pas de don miraculeux… Comme le dirait Simone de Beauvoir (si elle était à ma place) : «On ne naît pas acrobate, on le devient !»¹

Merci Simone, et en avant pour le «Parkour».

Premier jour, premier soir, premier cours… L’échauffement va commencer et je me pose déjà sérieusement la question de ce que je fais là ! J’ai plein d’images qui défilent en tête, il y a les Yamakasi² qui grimpent, sautent sur des tours d’immeubles de la banlieue parisienne. Des mecs badass, super musclés, qui volent les riches pour donner aux pauvres. Ok. Il y a le Cirque de Monte Carlo³ que je regardais à la télévision dans les années ‘90. Les numéros d’acrobatie étaient mes préférés. J’aimais regarder ces super-héros voler dans tous les sens, avec leurs figures grandioses, presque magiques. Leur virtuosité me faisait rêver. Jamais je n’aurais pensé que la Yamakasi ou l’acrobate en paillettes dorées, un jour, ce pourrait être moi!

Je termine d’attacher les lacets de mes baskets, le ventre serré, chargé de pas mal d’appréhension.

Allez, hop, c’est parti. On commence par courir, sauter, dépenser toute cette énergie emmagasinée au fil de la journée. On attaque sur l’Air Track. D’abord des petits sauts, s’échauffer les chevilles, puis des sauts plus en hauteur, genoux fléchis, genoux tendus. C’est le vestiaire du bestiaire. Sauts de mouton, sauts de lapin, sauts de petits poussins. Je commence à transpirer. Ma respiration s’accélère. Puis les roues. Galipettes, équilibres terminés en galipette, roues, pied droit, pied gauche. Ma tête tourne. J’ai la nausée. Je dois terminer une série d’exercices et repartir pour la suivante. Ça commence vraiment à devenir un sacré challenge pour mon équilibre. L’échauffement se termine. Ouf. Les tapis, les trampolines, les tremplins, les plinths sont installés et occupent tout l’espace. C’est impressionnant ! J’essaie un peu tout: rouler en arrière sur le tapis pour le Flic-Flac, la course sur l’Air Track pour les saltos, les Trampolines pour la propulsion et la puissance, puis retombé en galipette sur les tapis. Le cours s’achève, ça fait trois heures que je suis là, il est 22 heures, c’est un lundi. J’ai tenu! Je suis fière de moi.

 

 

Je sens que les prochaines journées vont être douloureuses!

En effet, le lendemain matin, les courbatures m’empêchent presque de marcher. J’ai d’autres cours qui m’attendent le soir. On est mardi. Mais on ne lâche rien. Retour dans les salles. Je prends bien soin de m’échauffer, de ne pas aller plus loin que ce que je peux donner, il reste encore toute la semaine à tenir… Je remonte sur les tapis, je retrouve les lapins, les moutons, les poussins, l’Air Track, les Saltos, le Flic Flac. Et puis, paf, le lendemain, encore une journée où marcher, s’asseoir et se lever est difficile. Encore une journée où tout fait mal.

Mais on ne se démonte pas…

Puis, peu à peu, au fil des jours et des semaines, une chose incroyable arrive. Mon corps s’habitue. Je commence à ressentir plus de force en moi, plus de souplesse, plus de sérénité et, surtout, beaucoup moins de stress. Je me sens de mieux en mieux dans mon corps, même si ce n’est pas (encore) celui d’une athlète. Je m’améliore, j’ai de plus en plus confiance, plus de contrôle et d’aisance. Je n’ai plus la nausée, ni la tête qui tourne. Je gagne peu à peu en agilité et en repères dans l’espace…

Serait-ce donc ça l’effet des endorphines dont tout le monde parle ? «L’impossible arrive»⁴, apparemment…

Je continue comme cela pendant un gros mois. Nous sommes en novembre. C’est le moment où tout le monde veut rester bien au chaud pour ne pas affronter la pluie et le froid de l’hiver qui arrive. Mais moi, je m’en fou, je suis bien comme cela, comme rarement je l’ai été.

Puis, c’est le temps des vacances scolaires. Il n’y a pas de cours durant cette semaine de break. Mais moi, je veux continuer. Je m’inscris au Stage «Equilibres & Acros statiques», toujours à UP. C’est intense, 3 heures tous les soirs, à lutter contre la gravité qui attire irrémédiablement mes jambes vers le sol. Je suis allée voir la page Wikipédia «acrobatie», par curiosité, pour voir tout ce que ça englobe. J’y ai trouvé cette définition, que j’adore : «Exercice de virtuosité qui surprend, déconcerte». Tu m’étonnes !

 

 

De fait, on vit de plus en plus assis et on bouge de moins en moins. Dans un monde tourné vers l’efficacité et la rentabilité, le temps est précieux. L’ONAPS –Observatoire National de l’Activité Physique et de la Sédentarité (en France) –estime que les Européens passent en moyenne 7h26 chaque jour, en position assise. De nombreuses études abordent la question de l’impact de la sédentarité⁵ dans nos vies. Selon l’OMS (Organisation mondiale de la santé), «l’inactivité physique tue autant que le tabagisme et est responsable chaque année de plus de 5 millions de décès dans le monde»⁶. La sédentarité augmente les risques de maladies cardio-vasculaires, le diabète, l’anxiété, ou les détériorations du cerveau. Bouger permet de réduire considérablement l’ensemble de ces risques, améliore le sommeil, réduit le stress, augmente la souplesse, la force musculaire, l’équilibre et le bien-être⁷.

On sait déjà ça. Tout.e.s. On a déjà entendu tant et tant de recommandations nous encourageant à faire plus d’activités physiques… mais jusqu’à en faire, il y a un pas… que j’ai eu la chance de franchir!

Alors, en faire l’expérience et comprendre l’impact sur son propre corps, voilà qui change tout! Je vous l’assure, en 6 semaines de pratique, mon dos capricieux s’est vraiment renforcé, mon vertige a diminué, j’ai gagné en équilibre et en souplesse. Je suis complétement convaincue, nous devons passer plus de temps dans des positions qui ne sont pas instinctives, se mettre la tête en bas, tourner, sauter, plonger, être en hauteur…

C’est peut-être ça qui pourrait nous sauver?

Alors, après cette belle immersion au cœur des Formations proposées par UP –Circus & Performing Arts, je peux l’affirmer: «l’Acrobatie is the Queen» ! Mélange de fitness, d’endurance, de musculation, travail sur le cardio, entraide et esprit collectif… Tout ça, sans même s’en rendre compte car, au final, à ce moment-là, on est juste concentré-e sur l’action la plus fun au monde : FAIRE UN SALTO.

Et ça, c’est juste I-N-C-R-O-Y-A-B-L-E!!! 

 

—-—-—-—-—-—-—-—-—-—-—-—-—-—-—-—-—-—-—-—-—-—-—-—-—-—-—-—-—-—-

¹ “On ne naît pas femme, on le devient”, Simone de Beauvoir, Le deuxième sexe, 1949.

² Yamakasi –Les Samouraïs des temps modernes Luc Besson, 2001.

³ Festival international du cirque de Monte-Carlo

⁴ “L’impossible arrive” Proverbe tzigane. Alexandre Romanès, Les corbeaux sont les gitans du ciel, L’Archipel, 2016.

⁵ La sédentarité est définie par l’ONAPS comme “situation d’éveil caractérisée par une faible dépense énergétique en position assise ou allongée”

⁶ https://onaps.fr/les-impacts-sanitaires/

⁷ WHO Guidelines on Physical Activity and Sedentary Behaviour: At a Glance. Etude téléchargeable gratuitement en plusieurs langues sur : https://www.who.int/publications/i/item/9789240014886

—-—-—-—-—-—-—-—-—-—-—-—-—-—-—-—-—-—-—-—-—-—-—-—-—-—-—-—-—-—-

Quelques articles sur l’impact de la sédentarité et de l’inactivité physique sur la santé :

https://onaps.fr/les-impacts-sanitaires/

WHO Guidelines on Physical Activity and Sedentary Behaviour: At a Glance. Etude téléchargeable gratuitement en plusieurs langues sur : https://www.who.int/publications/i/item/9789240014886

https://sante.lefigaro.fr/article/sedentarite-les-europeens-sont-assis-plus-de-7h-par-jour/

https://blogs.mediapart.fr/denis-denonce/blog/160420/quels-sont-les-effets-de-la-sedentarite-le-nouveau-mal-du-siecle

—-—-—-—-—-—-—-—-—–—-—-—-—-—-—-—-—-—-—-—-—-—-—-—-—-—-—-—-—-

Vous aussi, vous voulez partager quelques impressions sur vos immersions circassiennes? N’hésitez pas à nous faire parvenir votre prose à info@upupup.be, nous tacherons, dans la mesure du possible, de les publier dans notre rubrique ZOOM.

Retrouvez la programmation complète des FORMATIONS sur https://upupup.be/formations/

05.07.2024
Création

L’été sera SHOW, l’été sera beau & intensément créatif 🔵 🔵 🔵

21.06.2024
Création, Festival

En Europe, je me sens presque à la maison !

21.06.2024
Festival, Spectacles

Un univers de toile, c’est beau parce que c’est fragile.